Tout ce que les hommes ont toujours voulu savoir sur le SPM sans jamais oser le demander

Tout ce que les hommes ont toujours voulu savoir sur le SPM sans jamais oser le demander

La quasi totalité des hommes n'ont jamais entendu parlé du syndrome prémenstruel (SPM), connu pour représenter la longue liste de symptômes qui peuvent être particulièrement invalidants et qui ont le pouvoir de transformer la plus douce des femmes en le plus horrible des monstres. Le but de cet article est donc de leur décrypter le sujet qui, sans que les hommes ne le sachent vraiement, est souvent plus redouté par eux, que les règles elles-mêmes.

Alors meuf, c'est quoi le SPM ?

Messieurs, sachez que toutes les femmes ne ressentent pas le SPM de la même façon et avec la même intensité. Il y a sans doute autant de syndromes prémenstruels que de femmes ! Certaines ne ressentent quasiment rien à l’approche de leurs règles et d’autres peuvent souffrir d’un syndrome ultra fort. Etat de fatigue, maux d’estomacs, maux de têtes, crampes, ballonnements, bouffées de chaleur, anxiété, irritabilité, sautes d’humeur, sentiment de tristesse et même de dépression, pour les cas les plus graves, qui produisent un spectre d'émotions plus large qu’un terrain de football en l'espace de quelques secondes, sont quelques-uns des symptômes que connaissent les femmes en période de menstruation.

 

Incompréhension totale !

En gros, la période du syndrome prémenstruel et du cycle menstruel est une sorte d’association aléatoire de tout un tas de symptômes vraiment casse-pied, et si, en plus de cela, on ajoute l’incompréhension et le manque total de sensibilité de la part des hommes, il n'est pas difficile d'imaginer que nous pouvons facilement perdre la raison.

Il faut se rendre à l’évidence, la quasi-totalité des hommes ne savent pas vraiment ce qu’est le syndrome prémenstruel. Bien sûr, certains ont une toute petite idée de la chose mais bon nombre d’entre eux ne le prennent pas du tout au sérieux. Ils ne savent pas quoi, où, quand, comment et, surtout, que faire lorsque leur copine ou leur épouse est en SPM.

 

Ce qu'ils doivent savoir...

Et si nous les aidions en leur disant ce qu’ils pourraient faire et comment ils devraient se comporter pendant cette période particulièrement compliquée pour les femmes ? Voici quelques informations que tous les hommes devraient connaître qui permettrait de transformer ces moments désagréables en une expérience beaucoup plus facile à vivre pour toutes et tous. Et oui Messieurs, c’est gagnant-gagnant, en faisant quelques efforts vous pouvez ressortir de cette période plus serin et plus apprécié.

Tout d'abord, il est indispensable que vous sachiez que les femmes ne contrôlent absolument rien sur le sujet du SPM. Leurs hormones sont en ébullition et elles sont comme une boule d'énergie au volant d’un bolide lancé à toute vitesse sur un circuit de glace. Le moindre geste, la moindre parole, la moindre émotion, le moindre faux pas peut les faire glisser et déraper et vous, leur partenaire bien-aimé, êtes en plein virage, prêt à vous faire écrabouiller.

A ce moment-là, nos paroles, souvent démesurées, ne sont que des réactions primaires à ce qui se passe en nous, et nous ne pensons généralement pas ce que nous disons qui peut être souvent disproportionné. Vous voulez rire ? Les hommes sont connus pour lancer au plus mauvais moment ce genre de petite phrase désagréable : "Tu as tes règles ?". Un conseil de femme : ne poser JAMAIS ce genre de question et surtout ne soyez pas surpris si en retour vous recevez une réponse désagréable. En fait, ce genre de question est vécu par les femmes comme une attaque particulièrement désagréable et dégradante.

Il serait merveilleux que nos partenaires comprennent cela et se contentent d'écouter pendant que nous volons en éclat, en quelques minutes et puis fondons en larmes l’instant d’après. Répondre de façon froide et revancharde et sans tenir compte de notre état ne ferait qu’aggraver les choses et nous faire basculer dans une guerre sanglante (sans jeux de mot), alimentée par les hormones.

La plupart des femmes ont du mal à s’accepter pendant cette période. Leur estime est au plus bas. Les différents symptômes associés à un faible taux d'œstrogènes, détruisent leur confiance déjà fragile. Ainsi, le plus innocent des commentaires ou la plus innofensive des vannes leur fera penser au pire.

 

Et le sex pendant les règles. Ben, c'est pas possible ?

C'est un sujet qui divise, mais laissez-nous vous dire quelques vérités. Le sexe pendant les règles n'est pas dégoûtant parce que les règles ne sont elles-mêmes pas dégoûtantes (voir notre article sur le sujet). Le sexe pendant les règles peut-être un peu salissant, oui, mais l'utilisation de lubrifiant l'est aussi. Être ouvert à l'idée d'avoir des rapports sexuels lorsque votre compagne a ses règles est une excellente façon d'être positif sur les règles. Le sexe pendant les règles, on peut donc en abuser pour pleins de raisons et notamment parce que la plupart des femmes trouvent que les orgasmes leur remontent le moral et permettent souvent d’atténuer la douleur et les crampes grâce à la libération d'endorphines. En plus, cela nous envoie un message d’amour fort qui nous fait comprendre que vous nous désirez alors même que nous ne sommes pas au top de notre forme.

 

Petite liste pour se faire bien voir de la gent féminine

Pour conclure, messieurs, vous êtes vraiment exceptionnels si vous lisez cet article dans le but d'apprendre comment aider votre compagne pendant son SPM. Nous vous avons établi une petite liste pour vous aider encore plus et vous permettre de grandir aux yeux de la gent féminine :

  • Achètez-lui 3 boites de Feel Better de Glower ou mieux encore prenez lui un abonnement
  • Si vous ne vivez pas ensemble, gardez une réserve de tampons chez vous.
  • Faites des recherches sur le SPM et dites-lui que vous l’avez fait pour comprendre ce qu’elle vit. Elle pensera que vous êtes l'homme le plus extraordinaire qui soit.
  • Faites-lui l’amour (si elle est ok, lol).
  • Laissez-la dormir et se reposer.
  • Mettez-vous en cuisine et préparez lui de petits plats
  • Regardez le film qu'elle veut voir

 


Article suivant