Endométriose : Tout savoir sur cette maladie féminine.

Endométriose : Tout savoir sur cette maladie féminine.

⚡️L’endométriose touche 1 femme sur 10. Cette maladie invalidante, souvent diagnostiquée tardivement, a des conséquences sur la fertilité et donc sur le couple. 


En France, plus de 2 millions de femmes souffrent encore aujourd’hui de cette maladie méconnue sans le savoir. Il existe de nombreuses formes comme l’endométriose cérébrale ou digestive. 


En janvier 2022, le président Macron a lancé une campagne : de nouveaux fonds nationaux seront alloués pour améliorer la sensibilisation, le diagnostic et la recherche sur des traitements efficaces. 


Quels symptômes peuvent alerter ? Existe-t-il un traitement ? Est-ce une maladie mortelle ? Lisez l’article pour en savoir plus.🥸


C’est quoi l’endométriose ? | Définition


👉 L’endométriose se caractérise par le développement de la muqueuse de l’utérus à l’extérieur de ce dernier. Cela se situe en général au niveau du péritoine pelvien (pelvis), pouvant attaquer les ovaires, les trompes, l’utérus, la vessie, le tube digestif, etc. 


Dans de rares cas, on peut se retrouver avec des atteintes pulmonaires, mais aussi au niveau de la sphère ORL. ➕


97 % des endométrioses se localisent au niveau de l’abdomen et plus particulièrement au niveau du pelvis. 📈


Les cas les plus rares peuvent souffrir de dysfonctionnement au niveau du tube digestif, du côlon, de l’intestin, de la vessie, du vagin ou encore du plexus sacral.


À ne pas confondre avec l’adénomyose où le muscle utérin lui-même peut se faire envahir par sa propre muqueuse.🩸

Pourquoi cette maladie est-elle restée longtemps méconnue ? 


Peut-être parce que les hommes ne sont pas concernés. Pour faire dans le cliché (ou pas), généralement, un homme qui souffre exprime sa douleur, son mécontentement, etc. 😅


Alors que les femmes auront plus tendance à être dans l’acceptation. La faute peut-être à notre héritage chrétien avec le sempiternel « tu enfanteras dans la douleur ».😕


« Docteur, j’ai des règles hyper douloureuses ! » - « Prends des antidouleurs, c’est normal d’avoir mal pendant ses règles. Ça va passer ». 


Le facteur génétique n’arrange pas les choses. Puisqu’on se dit que maman et grand-mère ont eu mal, en fin de compte, c’est normal non ? 💭


Difficile d’en parler, on se sent honteuse, confronté à des réactions pour le moins déroutantes. On préfère alors mettre ces douleurs de côté, finalement, on vit avec et c’est comme ça. 🤷‍♀️


Pourtant, ces douleurs sont bien là : ce n’est pas forcément normal et surtout, ce n’est pas une fatalité. 


Quels sont les symptômes de l’endométriose ? 


« Des barbelés dans mon corps », titre du livre de Virginie Durant est très évocateur. 


Les douleurs prennent au départ l’apparence d’un SPM et montent crescendo au fil du temps. Elles apparaissent au moment des règles, de l’ovulation puis de manière quotidienne. 


Voici quelques symptômes : 


✔️ douleur dans le bas du ventre ou du dos (douleur pelvienne) ;

✔️ douleurs menstruelles qui empêchent de faire des activités normales ;

✔️ douleur pendant ou après un rapport sexuel ;

✔️ douleur au moment d’uriner ou d’aller à la selle ;

✔️ nausées, constipation, diarrhée ou présence de sang dans l’urine ; 

✔️ impossibilité de marcher et/ou de se lever pendant une crise ;

✔️ des règles très abondantes.


⚡️ 70 % des femmes atteintes d’endométriose souffrent de douleurs chroniques. (Source : Endofrance)


Qu’est-ce qui déclenche l’endométriose ? 


Bien que la cause exacte de cette maladie ne soit pas certaine, plusieurs explications sont possibles. 

Un déséquilibre hormonal 


Souvent, ce sont trop d’œstrogènes, en bref, il y a un déséquilibre avec la progestérone. 

Porter des tampons ou des cup 


Les dernières recherches ont montré que les tampons ou les coupes menstruelles pouvaient engendrer trop d’inflammations. Le corps pendant les règles élimine des toxines et d’autres déchets, alors pourquoi retenir ces choses à l’intérieur ? 


Dans l'idéal, ces protections hygiéniques devraient être utilisées occasionnellement : sport, piscine, etc. 

Des troubles digestifs 


Une flore intestinale en déséquilibre voire une inflammation dans les intestins peuvent provoquer l’apparition d’une endométriose. Comme quoi intestins et hormones sont intimement liés. 

Les perturbateurs endocriniens 


Un foie surchargé en toxines et la présence de métaux lourds dans l’organisme sont autant de facteurs de risque de développer une endométriose. 


Cela comprend aussi bien notre environnement, mais aussi notre alimentation qui peut être toxique et créer de l’inflammation.


Trouble du système immunitaire


Un système immunitaire affaibli peut rendre le corps incapable de reconnaître et de détruire les tissus de type endométrial qui se développent à l'extérieur de l'utérus.

Est-ce que l’endométriose est une maladie grave ? 


Il s'agit d'une maladie chronique associée à des douleurs sévères pendant les règles, les rapports sexuels, les selles et/ou l’élimination de l’urine. 


Le problème, c’est qu’en plus d’être douloureuse, l’endométriose est mal diagnostiquée. Les patientes doivent souvent attendre de longues années avant que leur maladie ne soit reconnue. 


Cette lenteur a 2 conséquences : 


  • cela laisse le temps à la maladie de proliférer et d’accentuer les douleurs ;
  • l’endométriose est souvent associée à la stérilité. 

Le lien n’est pas prouvé scientifiquement, mais dans les faits environ 50 % des femmes qui ne peuvent pas avoir de bébé souffrent d’endométriose. 


⚡️30 à 40 % des femmes atteintes d’endométriose connaissent des problèmes de fertilité.  


Dépistage


La base est là : le dépistage. C’est d’ailleurs ce qui pose encore problème aujourd’hui. 


Actuellement, quelques centres sont étiquetés pour le faire. Une fois que les femmes sont suspectées d'endométriose, elles peuvent être prises en charge dans ces centres élaborés pour cela. 


⚖️ Dans son discours du 11 janvier 2022, le président Emmanuel Macron a indiqué que tous les professionnels de la santé devraient être formés à tous les niveaux afin de mieux identifier la maladie. 


En effet, l’endométriose est extrêmement difficile à diagnostiquer et on ne jette pas la pierre aux médecins. Il existe tellement de formes différentes, des formes superficielles où même un IRM ou une échographie sont visiblement normales. 


Cette maladie est réellement complexe, d’où l’importance de faire appel à des centres spécialisés. Ces centres abritent plusieurs spécialités opérant autour de l’endométriose avec des chirurgiens rôdés. 


⚡️L’endométriose est diagnostiquée avec un retard moyen de 5 années, durant lesquelles la maladie cause des dommages notables. (Source : Endofrance)

Vers qui se tourner ? 


Les associations ! C’est une maladie 2.0 parce que le ministère n’a jamais fait ce travail ni le milieu médical. 😅


2 associations se sont mises en place : Endofrance et ENDOmind. Il suffit aujourd’hui de les contacter afin de savoir vers quels centres aller dans sa région. 


Traitement 


Malheureusement, il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour guérir de cette maladie. En réalité, il est seulement possible de calmer les symptômes avec la prescription d’une pilule par exemple. 


Certains médicaments peuvent apaiser les douleurs, mais dans certains cas des opérations chirurgicales lourdes sont nécessaires pour retirer les lésions. Cette opération, c’est la coelioscopie. 


À savoir, qu’à chaque opération, il y aura des dégâts : on va réparer les dégâts liés à l’endométriose, mais cette dernière sera remplacée par des cicatrices. 


Plus on opère, plus il y a de cicatrices qui en plus de cela peuvent être douloureuses. On te laisse imaginer une cicatrice douloureuse dans un pelvis qui faisait déjà mal. 


🔊 En 2022, on mise plus que jamais sur l’information pour une meilleure prise en charge de la santé des femmes ! 

 


 




Article précédent Article suivant